A la suite de la démission de Jean-Louis Borloo de son mandat législatif, Nous Citoyens a décidé de s’engager aux côtés de Didier Legrand, candidat pour la législative partielle de la 21e circonscription du Nord des 22 et 29 juin.

Bien que la circonscription de Valenciennes soit un territoire à fort potentiel (Ecoles supérieures dans l’IT, les jeux-vidéos, les NTIC…), la circonscription connait un taux de chômage parmi les plus élevés de France (17 %, identique à celui de 1989 avant l’arrivée de Jean-Louis Borloo). Plombées par les « politiques de carrière » qui ne font pas les réformes qui s’imposent, la ville et sa circonscription peinent à se réformer afin d’attirer investisseurs et emplois.

10441092_584599228324899_142201264467285217_nPoursuivant son combat pour le renouvellement de la vie politique, Nous Citoyens soutient la candidature de Didier Legrand, un homme engagé de longue date au service de l’intérêt général.

Didier Legrand, 60 ans, est marié et père de 4 enfants. Ce médecin généraliste n’a jamais cessé d’exercer la médecine dans son cabinet à Valenciennes, tout en ayant un engagement politique local.

Après avoir aidé Jean-Louis Borloo à conquérir Valenciennes, il a été adjoint dans l’équipe municipale de 1989 à 2001, puis Vice-président de l’agglomération de 2001 à 2008. Toujours parallèlement à la médecine, il occupe le poste de conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais de 1998 à 2004.
Candidat « sans étiquette » aux dernières élections municipales, il crée la surprise avec sa liste « Valenciennois je me bats pour toi » qui remporte plus de 22 % des suffrages, face au candidat de l’UDI soutenu par les réseaux « Borloo » et dans un climat d’affairisme politicien.

Didier Legrand a toujours partagé la vision politique de Nous Citoyens : la politique n’est pas un métier. C’est d’ailleurs ce qui l’a séduit chez Denis Payre, dont il dit « Je retrouve en Denis Payre, le Jean-Louis Borloo de 1989, celui qui disait non aux partis politiques et considérait qu’il y avait de bonnes idées à prendre à droite comme à gauche.»
Denis Payre a accepté d’être suppléant afin d’apporter son soutien et son expertise à Didier Legrand. C’est aussi une manière de rompre avec les codes de la politique traditionnelle, avec un chef de parti qui se met réellement au service de ses candidats sans ambition personnelle.

Cette initiative locale s’inscrit dans la continuité des précédentes actions de Nous Citoyens et dans sa volonté d’être un mouvement ouvert, capable de fédérer des organisations et des individus partageant les mêmes valeurs et le même engagement citoyen.
Didier Legrand fait partie de ces hommes remarquables qui ont réussi à mener de front deux combats : son travail de médecin et son engagement public.
Il souhaite porter la voix des citoyens en dehors de tous clivages idéologiques et politiques. Il s’engage à plus de transparence, à ne faire qu’un seul mandat et respectera dès maintenant la loi sur le non cumul. Tout le contraire de son principal rival, Laurent Degallaix, candidat UMP/UDI/Modem, qui cumule déjà 3 postes : Maire de Valenciennes, Conseiller régional et Vice-président de l’agglomération.

Cette élection est une opportunité pour Nous Citoyens de faire entendre sa voix, d’avoir un premier député à l’Assemblé nationale et de développer son ancrage local dans la perspective des prochaines échéances.

Thomas Houdaille, Délégué général de Nous Citoyens