Arnaud Montebourg : un discours déconnecté des besoins de réformes du pays

Pour Nous Citoyens, le ministre de l’Economie passe complètement à côté des vrais sujets qui sont susceptibles de relancer la croissance comme par exemple :

    • L’évolution du droit du travail pour lutter contre la peur du recrutement
    • Le financement de l’innovation par la société civile et pas seulement par l’Etat
    • Le traitement efficace du chômage de longue durée
    • La levée du poids des contraintes paritaires (seuil sociaux)

Les marges des entreprises françaises sont les plus basses d’Europe. Celles des petites entreprises le sont d’autant plus qu’elles doivent aussi faire face au coût lié à la lourdeur des normes administratives françaises.
Pour Denis Payre, président du mouvement Nous Citoyens : « Arnaud Montebourg va enlever encore 6 Milliards de marge à des entreprises de petite taille, fragiles et vulnérables, et va donc certainement créer plus de chômage. Il va aussi, en s’attaquant aux pharmacies, contribuer à désertifier un peu plus les centres villes. Il se trompe de cible et désigne à la vindicte populaire, non plus seulement des Mittal, mais maintenant aussi des petits entrepreneurs français qui ont créé leur propre emploi, vivent avec le risque permanent de le perdre, prennent peu de vacances et travaillent souvent 50 ou 60 heures par semaine. Dans un contexte de crise économique grave, ce type de réforme est particulièrement inadapté.
Pour aider les classes moyennes et les salariés, Arnaud Montebourg devrait concentrer son énergie sur les moyens de créer des emplois et d’abaisser les impôts en ayant le courage de repenser plus globalement l’architecture de l’Etat et ses missions dans une perspective de moyen terme, les méthodes de management et le nombre de fonctionnaires nécessaires dans ce contexte. »
Nous Citoyens va faire des propositions sur l’ensemble de ces sujets très prochainement.


Contact presse – Amélie Lebreton
amelie.lebreton@nouscitoyens.
01 42 60 40 44 / 06 70 60 25 30