Rapport de la Cour des Comptes :
des observations qui démontrent une politique
qui mène la France à la dérive

 

Le dernier rapport de la Cour des Comptes  confirme l’urgence de la situation que dénonce Nous Citoyens depuis sa création. Sans économie des dépenses de l’état et réelle compétence dans les choix d’investissements, la situation de notre pays continuera à se dégrader de manière irréversible.

La cour des comptes émet de grands doutes sur la capacité de la France à tenir ses objectifs en 2015. La Cour constate une interruption du mouvement de réduction des déficits publics, alors qu’ils diminuent presque partout ailleurs en Europe. Elle nourrit de fortes inquiétudes sur le programme d’économies de 21 milliards d’euros annoncé, ce qui rend quasiment impossible le redressement des comptes publics au-delà de 2015. Ce constat alarmant révèle donc que depuis plus de quarante ans, la France outrageusement dépensière, nourrit une administration en sureffectif et des services publics qui pourtant ne deviennent pas meilleurs que ceux de ses voisins européens.

Comment peut-on justifier l’échec extrêmement coûteux du système de paie des fonctionnaires ? 346 millions d’euros de dépense publique supplémentaire… pour rien ! A cela s’ajoutent les 8,3 millions d’euros que se sont partagés 60 joyeux salariés de CDC Entreprises, les dérives affligeantes de certains parlementaires qui pratiquent du clientélisme par le biais de leur réserve et qui emploient parfois même certains membres de leur famille contrairement au parlement européen où cette pratique est interdite, des dysfonctionnements importants en matière de budget et de gestion du personnel au sein du CESE … Tous ces constats démontrent non seulement une incapacité du gouvernement à tenir ses objectifs de réduction du déficit public mais aussi des pratiques inacceptables d’une classe politique souvent dépourvue d’éthique.

Ce n’est pas ainsi que l’on reconstruira la confiance collective, ni enclenchera le rebond, car, pour cela, une transformation globale et profonde de notre système est requise.

Nous Citoyens a formulé des propositions concrètes pour réduire considérablement le niveau des dépenses publiques. Grâce à une refondation globale de nos modes de gouvernance, ces mesures permettront de retrouver des marges de manœuvre : pour les entreprises qui sont seules à créer des emplois durables, mais aussi pour garantir la pérennité de notre modèle social.

Elle reposera sur quatre principes : simplicité et cohérence, souplesse et rapidité, un management public moderne, un couplage entre plus de décentralisation et de contrôle.

Articulée dans un plan d’ensemble, elle proposera aux Français des actions concrètes et courageuses portant sur trois axes majeurs :

  • Un État fort, stratège et performant, dont le poids des prélèvements se situe dans la moyenne européenne, donc des économies nettes significatives en matière de dépense publique (quand le gouvernement prévoit des baisses de la hausse prévue !)
  • Une organisation territoriale efficace et responsable, avec trois niveaux de collectivités contre cinq aujourd’hui
  • Une transformation progressive et pilotée, qui repose sur les meilleures pratiques en matière de transformation des organisations.

C’est une des trois ruptures que Nous Citoyens propose pour donner un nouvel avenir à la France.


 

Contacts presse
Clara Sabban – clara.sabban@nouscitoyens.fr – 06 73 21 44 05
Sabine Rozier-Deroche – Taola Consultants –  06 42 66 45 24