Manuel Valls a annoncé mardi le recours à l’article 49-3 pour faire passer en force la loi Macron afin de ne pas prendre le risque d’être mis en minorité. /Photo prise le 17 février 2015/REUTERS/Charles Platiau