Départementales : de bonnes surprises

A l’issue du premier tour, deux leçons se dégagent de ce scrutin départemental.

La première, c’est que les prévisions distillées par les sondages se sont révélées plus fragiles que prévu notamment pour les partis extrêmes.

Mais surtout, la France en souffrance ouvre une brèche importante hors des partis traditionnels et y installe les mouvements issus de la société civile ou sans étiquette, à hauteur de plus de 16%. Cette brèche ne cessera de s’élargir aussi longtemps que la France n’aura pas fait des réformes profondes pour assurer l’avenir de ses citoyens, jeunes en particulier. Et aussi longtemps que des scandales ou des kyrielles de cumul illustreront la vie publique.

Pour sa part, Nous Citoyens avec seulement 20 binômes en France améliore partout les scores enregistrés aux municipales et aux européennes.