Allocation spécifique Parent au foyer

Thomas
Thomas

le 05/12/2018 à 16:25 Citer ce message

Puisque l'on considère que la famille est aujourd'hui déstructurée avec, bien souvent, l'obligation aux deux parents de travailler pour faire face aux dépenses. Avec toute l'énergie que l'organisation quotidienne demande et les conséquences sur la vie de chacun (trouver une nounou, une crêche, une place en garderie, courrir pour les activités culturelles et/ou sportives qui ont lieu de plus en plus le soir en semaine !!!!, faire les courses, s'occuper de la maison, faire un peu de travaux, les devoirs des enfants...la vrai vie quoi !!!!).

Il existe sûrement des parents qui préféreraient s'occuper de leurs enfants plutôt que de bosser dans un domaine qui ne les intéressent pas eu égard aux possibilités qu'offrent leur situation géographique. Voir même des personnes qui ne trouvent aucun épanouissement à bosser sans être foncièrement fainéants !!!!

Aussi il me semble opportun de proposer un contrat social : une rémunération à la hauteur du smic avec l'obligation d'être actif dans une association (par exemple je paris que ça débouchera sûrement sur un parent qui s'occupera d'une équipe sportive plutôt que de pleurer tous les samedis pour savoir qui veut bien emmener les enfants aux matchs face à des parents qui consomment ces activités avec le sentiment que ça leur fait un moment sans leurs gamins (oui ça existe). Par la même ça limitera les achats de camionnettes par les communes pour transporter les enfants ou "la bagarre" pour en trouver un de libre car le fils de la secrétaire de mairie déménage et qu'il en utilise une !!!!...désolé je divague :)

En contrepartie, le parent signant ce contrat (1 par foyer maxi) se voit supprimer toutes les aides auxquelles il avait droit (APL, les alloc'...etc car on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre !!!). De limiter ce contrat dans le temps car au rythme où évolue le monde du travail il ne faudrait pas marginaliser ces parents, une chose et sûr celles et ceux qui savent se débrouiller sauront retomber sur leurs pieds.

Conséquence, on réduit le coût de gestion de tous les accompagnements financiers proposés par l'état, les emplois libérés par les parents signant ce contrat seront remplacés par d'autres cherchant du boulot et cela donnera dans bien des cas des foyers plus zen, des gamins moins livrés à eux-mêmes et mieux j'espère mieux éduqués, des professeurs des écoles faisant leur boulot d'enseignement plutôt qu'éducateur....bref un cercle vertueux !!!

Bien sûr cette démonstration parait d'utopique mais l'idée est là, des gardes-fou devront être trouver afin d'éviter les abus et les contrats non respectés.

Merci d'avoir lu jusqu'au bout,

Cordialement,

Un citoyen parmi tant d'autres
Jean-pierre JARRY
Jean-pierre JARRY

le 08/12/2018 à 08:49 Citer ce message

C'est curieux! Aucun autre pays, même ceux qui sont beaucoup plus riches que nous, n' a pensé à mettre en place ce smic à la maison. Ils sont vraiment dépourvus d'imagination.
Thomas
Thomas

le 10/12/2018 à 12:07 Citer ce message

Dans le prolongement, certes utopique à bien des égards, de cette réflexion si nous avons des familles plus zen donc moins de divorces ou séparations (doublé en 40 ans), donc moins de besoin de logements avec les économies d'échelle dans le budget de la famille à ce titre (le nb de famille monoparentale a doublé en 25 ans). Au passage ça fait des économies car les dépenses d'avocats et de notaire pour solder la communauté serviront au bien être de la famille.

Au travers de ces éléments je suis convaincu qu'une bonne partie de nos mésaventures de la vie vient justement de notre quotidien mais pour lesquelles le législateur ne peut rien faire faute de comprendre puisqu'il ne l'a jamais vécu dans la majorité des cas. Pendant que des étudiants galèrent à financer leurs études d'autres rentrent à l'ENA tout en étant payés puisque assimilés à des fonctionnaires. Lorsque j'étais ado jamais je n'ai eu cette école comme proposition d'orientation !!!!!

Répondre à ce message