Fin du monopole Enedis et des taxes sur l'électricité

Chevalier
Chevalier

le 04/12/2018 à 10:12 Citer ce message

Madame, Monsieur le Député

Devant les événements, il est impossible en tant que citoyen de ne pas réagir, tranquillement.
Je tiens à dénoncer cette violence comme toute violence (gilet jaune, Enedis).

Cependant la démocratie est fortement bafouée.

Par exemple, en local, le citoyen paie ses impôts à une intercommunalité qui ne rend pas de comptes, qui augmente les impôts sans arrêt, et dont le président n’est pas élu directement....

Autre exemple, en national, Enedis a décidé pour le bonheur de son portefeuille et maintenir son pouvoir, d’installer par la force et le mensonge, son compteur Linky, un bijoux de technologie de 5 a 7 milliards d’euros ; pour un résultat dont les français vont rapidement comprendre leur douleur sur le prix de l’électricité. N’est-il pas prévu de faire passer le kWh à 0,50 €, lors de la recharge voiture électrique ? L’état pousse le diesel dehors et demande aux gens d’investir lourdement sur la voiture électrique. Quand l’utilisateur va comprendre que le coût de la recharge électrique au 100 km va être supérieur à celui du diésel, alors nous pouvons nous attendre à quelle rébellion encore.

Le Petit schéma pour résumer la situation de violence pratiquée par une société privée ENEDIS qui se dit d’intérêt public.


L’état veut de l’argent, alors il est urgent de réaliser le démantèlement de Enedis, la partie réseau reviendrait aux Syndicats départementaux qui savent faire la même chose pour deux fois moins chère. La partie comptage et gestion des données personnelles irait à un organisme public rattaché au parlement et indépendant de tout lobby mercantilisme. Les quelques milliards économisés vont dans les caisses de l’état, ou viennent en diminution de la facture électricité. Le pouvoir d’achat immédiatement revalorisé de 20 à 40 euros par mois serait fortement apprécié... Et une belle façon d’assurer une transition écologique intelligente.

Cependant, l’ancien système profite trop à certains

Et il faudrait y ajouter le petit milliard ( ?) gagné en obligeant, les nantis (ENEDIS, EDF, etc…) qui paient peu leur usage du courant électrique et consomment allègrement, à redevenir des citoyens égaux. C’est la double peine, le consommateur moyen doit payer pour eux et de plus cette électricité produite n’est pas revendue à l’étranger (perte pour les finances de l’Etat).

EGALITE, TRANSPARENCE ET JUSTICE (quand ? )

Répondre à ce message