imposition des expatriés et exilés fiscaux

yves TONNELIER
yves TONNELIER

le 05/12/2018 à 08:52 Citer ce message

Pourquoi ne pas faire comme les Etats Unis qui imposent à leurs compatriotes travaillant ou habitant à l'étranger de payer des impôts . Quand ils reviennent en France ne bénéficient ils pas de l'assurance santé?
Jean-pierre JARRY
Jean-pierre JARRY

le 08/12/2018 à 09:44 Citer ce message

Un américain expatrié, à Paris par exemple, qui gagne 120.000€/an (c'est confortable, non?), soit 136.000 $, a le droit de soustraire 92.000$ et la moitié de l’impôt qu'il paye en France (soit environ 1/2 de 25.000€), soit 14.000$. Finalement il déclare au fisc américain 136-92-14 = 20.000 $ et paie très peu d'impôt (comme s'il gagnait aux USA 1.667$/mois).
Cet impôt rapporte donc peu au fisc américain. Pourquoi? Parce qu'il ne faut pas dissuader les entreprises américaines d'expatrier leurs salariés. ces expatriations sont nécessaires aux exportations des entreprises US. Finalement, seuls les très riches expatriés fiscaux payent une somme significative. Et que font-ils? Ils abandonnent la nationalité américaine.J'ai lu qu'en 2014, 3.400 américains ont fait ça (voir francetvinfo/c-est-comment-ailleurs).
Finalement, je pense que cet impôt serait une mauvaise idée pour la France dont la balance commerciale est chaque année fortement négative depuis 2002 (mise en place des 35 h) et a donc particulièrement besoin d'expat pour son commerce extérieur. Et puis ceux qui travaillent à l'étranger laissent des postes disponibles en France où on en a bien besoin (cf chômage). Quant aux très riches, ils achèteraient le moyen de changer de nationalité: Il y aurait toujours un pays prêt à accueillir leur argent.

Répondre à ce message