Salaires

Panel Jacqueline
Panel Jacqueline

le 08/12/2018 à 17:48 Citer ce message

Il suffirait d'une loi qui dit que:
Un dirigeant ne peut augmenter son salaire, ou ses primes, ou royalties, etc,
sans augmenter en même temps tous ses collaborateurs inférieurs, jusqu'en bas.

Et l'échelle sociale arrêterait de se distendre.
Petit27
Petit27

le 14/01/2019 à 10:59 Citer ce message

Plutôt que d'augmenter les smicards de 100 euros et de tirer les autres par le bas, il serait bien de prévoir une revalorisation generale des salaires car lorsque l'on gagne 1600 euros net il necreste pas grand chose à la fin du mois pour manger et rien pour des activités ou loisirs.
La classe moyenne est celle qui travaille plus pour ne pas devenir pauvre et la plus taxée. ..
C'est donc une source inépuisable pour l'état....
Panel Jacqueline
Panel Jacqueline

le 15/01/2019 à 14:46 Citer ce message

Oui, Mais si l'on fait une augmentation GENERALE, on augmentera jusqu'aux 1% les plus riches? ou on définit l'endroit du curseur où s'arrêtera l'augmentation?
Hulin
Hulin

le 16/02/2019 à 18:43 Citer ce message

Il devient urgent d'indexer les salaires sur l'inflation car beaucoup profitent de cela , depuis 2005 je travaille avec une société qui paie toujours 10.63€ depuis cette date c'est une honte, il faudrait que cette mesure figure au code du travail, de plus je n'ai pas d'emploi fixe, uniquement extras ou intérim je n'ai donc pas d'heures sup quand je cumule 2 employeurs dans une journée, il faudrait prévoir aussi une mesure pour cela, également en ce qui concerne les allégements de charges patronales il faudrait qu'une partie de ces allégements soient redonnés aux salariés car j'ai fait le constat que bientôt le salarié paie autant de charge que le patron . Mais ça ne l'incite en rien pour l'augmentation des salaires, d'ailleurs et cela fait des années que cela perdure toutes les mesures qui ont été prises pour alléger les patrons n'ont jamais rien créés de plus que de les enrichir,
Panel Jacqueline
Panel Jacqueline

le 18/02/2019 à 12:25 Citer ce message

Si l'on augmente les salaires, la grille est ainsi construite, que vous augmentez les hauts salaires, en décuplé.
Car ça marche en pourcentage. De plus ça ne fera qu'augmenter les prix trois mois plus tard, et nous en serons au même point.
Il faut augmenter en bas, et plafonner en haut.
Et savoir que l'âme humaine est perverse et corrompue, qu'il faut donc mettre beaucoup de garde fous autour du système
meilleur que nous voulons mettre en place. Car qui ne cèdera plus jamais à l'appât du gain?
LaJour
LaJour

le 19/02/2019 à 16:30 Citer ce message

Panel JacquelineIl suffirait d'une loi qui dit que:
Un dirigeant ne peut augmenter son salaire, ou ses primes, ou royalties, etc,
sans augmenter en même temps tous ses collaborateurs inférieurs, jusqu'en bas.

Et l'échelle sociale arrêterait de se distendre.


Notre pays est celui dont l'écart entre les bas et hauts salaires après impôt est de l'ordre de 1 à 4 ! Cette redistribution est une réalité et a un effet positif sur le nombre de personnes pauvres qui diminue d'année en année. Il reste cependant 8,8 millions de personnes en-dessous du seuil de pauvreté (revenus inférieurs à 1 026 € nets en 2016). Mais je pense que le privé gérant mieux que le public une personne ayant des moyens pécuniaires ferait mieux que l'État pour réduire la pauvreté, au besoin en l'incitant à le faire plutôt qu'en la taxant.

Par ailleurs, le risque que le dirigeant aille se faire embaucher ailleurs est à prendre en compte et quelle serait la motivation des salariés qui faisant plus d'efforts ou étant plus efficients que d'autres bénéficieraient des mêmes augmentations que ces derniers ? Pour mémoire les pays communistes ont paupérisé leur population et plus généralement ont échoué notamment sur les plans économique et social.
LaJour
LaJour

le 19/02/2019 à 16:49 Citer ce message

Petit27Plutôt que d'augmenter les smicards de 100 euros et de tirer les autres par le bas, il serait bien de prévoir une revalorisation generale des salaires car lorsque l'on gagne 1600 euros net il necreste pas grand chose à la fin du mois pour manger et rien pour des activités ou loisirs.
La classe moyenne est celle qui travaille plus pour ne pas devenir pauvre et la plus taxée. ..
C'est donc une source inépuisable pour l'état....


Les seuls smicards n'ont pas été augmentés de 100 €. C'est la Prime d'Activité qui a été élargie quant aux ayant-droits et augmentée de 100 €. Le paradoxe du SMIC est qu'il ne suffit pas à vivre correctement pour certains (il est difficile de généraliser car les conditions de vie sont différentes d'un endroit à un autre de la France ainsi que les revenus différents d'un foyer fiscal à un autre) mais qu'il freine l'embauche et donc est source de chômage.

L'État a essayé de résoudre ce problème en baissant, voire en annulant, certaines charges patronales jusqu'à un coefficient multiplicateur du SMIC. L'effet pervers est que toute augmentation des salaires dépassant 1,6 (ou 2,5 ou 3,5 suivant les organismes sociaux) * le SMIC entraîne des augmentations conséquentes du coût du salarié augmenté. Comme suite l'augmentation des salaires a et est freinée par cette limite de 1,6 (ou 2,5 ou 3,5) * le SMIC.

Mais vous avez raison, comme le fruit du travail de ceux qui sont devenus riches grâce à leur travail et leurs compétences (artistes, dirigeants d'entreprise, etc …) n'a cessé d'être raboté voire confisqué par l'État ils se sont exilés pour bénéficier du fruit de leur travail et compétence. Ils ont créé des emplois en dehors de la France. Comme suite, il ne reste plus que la classe moyenne pour financer la redistribution des richesses.
LaJour
LaJour

le 19/02/2019 à 19:19 Citer ce message

HulinIl devient urgent d'indexer les salaires sur l'inflation car beaucoup profitent de cela , depuis 2005 je travaille avec une société qui paie toujours 10.63€ depuis cette date c'est une honte, il faudrait que cette mesure figure au code du travail, de plus je n'ai pas d'emploi fixe, uniquement extras ou intérim je n'ai donc pas d'heures sup quand je cumule 2 employeurs dans une journée, il faudrait prévoir aussi une mesure pour cela, également en ce qui concerne les allégements de charges patronales il faudrait qu'une partie de ces allégements soient redonnés aux salariés car j'ai fait le constat que bientôt le salarié paie autant de charge que le patron . Mais ça ne l'incite en rien pour l'augmentation des salaires, d'ailleurs et cela fait des années que cela perdure toutes les mesures qui ont été prises pour alléger les patrons n'ont jamais rien créés de plus que de les enrichir,


Le SMIC est revalorisé chaque année au minimum en fonction de paramètres basés sur l'inflation. Il peut également être augmenté automatiquement en cours d'année lorsque l'indice des prix à la consommation a augmenté d'au moins 2% depuis la précédente augmentation du Smic. Le Gouvernement peut également choisir de procéder à tout moment, à une augmentation coup de pouce. Il est égal à 10,03 € bruts de l'heure au 1er janvier 2019, soit 1,5% de plus que le montant précédent.

Vous dites être payé 10,63 € de l'heure. Est-ce en net ou en brut ? Compte-tenu des allègements de charges patronales sur le SMIC, le dépassement de certains montants de salaire engendre des charges supplémentaires conséquentes pour l'employeur. C'est le cas lorsqu'il augmente le salaire d'un smicard au-delà d'1,6 ou de 2,5 ou encore de 3,5 le SMIC.

Pour un travailleur multi-employeur il n'y a effectivement pas d'heures supplémentaires mais des heures complémentaires amenant à un maximum de 35 h par semaine. Ces dernières suivent cependant le même sort que les heures supplémentaires sur les plans fiscal et social. Elles ont néanmoins des % d'augmentation sur les salaires et des limites différentes des heures supplémentaires. En tout cas, vous avez raison il ne peut y avoir d'heures supplémentaires sauf si vous n'avez qu'un employeur. Cela est une anomalie mais comment savoir à quel employeur imputer les heures supplémentaires ?

J'imagine que vous avez des raisons qui vous empêchent de trouver un autre employeur que celui qui a maintenu votre salaire au même montant depuis 2005. Quelles sont-elles ?

Répondre à ce message