Parlement Citoyen

préparation des élections,cartes électorales

Nous Citoyens se dote, à partir du 29 avril 2015, d’une nouvelle structure interne, très innovante et 100% démocratique, nommée le Parlement Citoyen.

204 représentants volontaires ont été tirés au sort : ils représentent l’ensemble des adhérents du mouvement.

Le Parlement Citoyen a pour fonctions :

  • de contrôler et de voter les grandes orientations politiques du mouvement
  • d’élire le président et les vice-présidents

Les 204 représentants du Parlement Citoyen tirés au sort :

Les sièges sont répartis en fonction du nombre d’adhérents par régions (consultez le tableau ci dessus).
Les noms communiqués sont ceux des adhérents du mouvement qui nous ont renvoyé leur lettre d’acceptation remplie et signée.

Alsace (4 sièges) :
- Pierrick Allorant
- Francis Utz
- Harold Charpentier
- Alexis Hamel
Aquitaine (8 sièges) :
- Pascal Ozaneaux
- Richard De Swarte
- Thérèse Maille
- Maurice Campagne
- Jean-Claude Rondet
- Christopher Blackford
- Valérie Delavier
- Adeline Rombaut
Auvergne (2 sièges) :
- Myriam Esquerol
- Edouard Vuillemin
Bourgogne (2 sièges) :
- Michel Rémy
- En attente de confirmation
Bretagne (9 sièges) :
- Bruno Laudren
- Philippe Méon
- Nicole Cochelin
- Vincent Malassenet
- Gilles Ricordel
- Antoine Ladmirault
- François Hignard
- Yannick Lebris
- Rozenn Harnois
Région Centre (6 sièges) :
- Alexandre Lecuyer
- Jeanne Achard
- Louis Boutin
- Christophe Drouin
- Laurent Flais
- Dorothée Engel
Champagne-Ardenne (2 sièges) :
- Jérôme Fiot
- Josué Masson
Corse (2 sièges) :
- Cédric Kanté
- Jean-Marie Olivier
Franche-Comté (2 sièges) :
- Patrick Pechard
- Guillaume Debellemaniere
Île de France Est (13 sièges) :
- Sylvain Gendrot
- Philippe Mondon
- Thierry Vimal de Flechac
- Franck Clément
- Marie Faugeras
- Gérard Trebuchet
- Thomas Oksenhendler
- Sandrine Daumas
- Edouardo Chiozzi
- Pascal Chevalier
- Jean-Pierre Genin
- Mauricette Hubner
- En attente de confirmation pour le siège restant
Île de France Ouest (31 sièges) :
- Vincent Lassagne
- Bernard Gaudin
- Christophe Jaffry
- Matthieu Buet
- Jacques-Henry de Bourmont
- Nicolas Desruelles
- Michel Aurélien
- Jean-Guy Sayous
- Michel Bruder
- Franck Martin
- Laurence Teurquety
- Anne Hummler
- Cédric Javault
- Valéry Huot
- Eric Franchescini
- Frédéric Maistre
- Jean-Luc Tuffier
- Hervé Thomas
- Armel Desille
- Jean-Gabriel Romain
- Pascal Rawsin
- Jean-Hubert Galloüet
- Bernard Krotin
- Chantal Pagnon
- Soline Becquart
- Yves Stebe
- Jacques Wirz
- Olivier Mitterand
- En attente pour de confirmation pour les 2 sièges restants
Languedoc-Roussillon (6 sièges) :
- Gilles Devingt
- Luc Villaret
- Bernard Moulins
- Michel Berny
- Joël Petiot
- Bernard de Lambert
Limousin (2 sièges) :
- Jean Marc Rivet
- Jean-François Bourlet
Lorraine (3 sièges) :
- Jean-Marc Maslet
- Olivier Lafouge
- Thierry Lartisant
Midi-Pyrénées (5 sièges) :
- Frédéric Goldzak
- Laurent Gautun
- René Piganiol
- André Bernard
- Sylvie Molle
Nord-Pas-de-Calais (12 sièges) :
- Gérard Blaszczyk
- Philippe Biais
- Nicolas Justin
- Franck Poulain
- Claude Kutz
- François Salmon
- Patrice Danel
- André Eric Fauchille
- Gilles Herbaux
- Amaury Desnoulez
- André Paul leclercq
- Arnaud Delobel
Basse-Normandie (4 sièges) :
- Marylise Sabbat
- Guillaume Combes
- Laurence Leiris
- Laurent Czyrko
Haute-Normandie (3 sièges) :
- Jean François Le grand
- Cyrille Grenot Cyrille
- Christophe Deboos
Pays de la Loire (13 sièges) :
- Christophe Durand
- Olivier Prisset
- Olivier Bonte
- Jean-Pierre Janvrin
- Béatrice Prou
- Bernard Baudry
- Patrice Giron
- Pierre Woda
- Anne Duchesne
- Christophe d’Aillières
- Rémy Griffon
- Emmanuel Renoul
- Anne Mortier
Paris (26 sièges) :
- Nicolas Veran
- Stéphanie Boivin Champeaux
- Charles Peloye
- Isabelle Colcombet
- Julien Gabillet
- Sylvia Arcos-Schmidt
- Geneviève Fournier
- Christophe Pagezy
- Stéphane Parent
- Oun-Tat Tieu
- Jean-Luc Roy
- Nicole Haguenauer
- Matthieu Le Chat
- Renaud Alquier
- Olivier de Trogoff
- Jérôme Faul
- Benoît Limare
- Alban de Belloy
- Marie-Eve Coulomb
- Clement Branchereau
- Benjamin Virrion
- David Cabili
- Louis Garrez
- Jean-Benoît Henriet
- Claire Komisarov
- Delphine Picavet
Picardie (4 sièges) :
- Jacques Morel
- Pascal Coste
- Jean-Christophe Dumont
- Dominique Perot
Poitou-Charentes (3 sièges) :
- Christian Aldebert
- Pierre Marie Martinay
- Pierrick Surault
PACA (20 sièges) :
- Raphael Lauzier
- Carole Baylac
- Philippe Bertreau
- Georges Dumortier
- Jacques Lavigne
- Claude Weis
- Joel Oros
- Erick Baldasso
- Jean-Michel Combes
- Vassili Okorokoff
- Virginie Guisnet
- Eric Bonhommet
- Muriel Blanc Muriel
- Jean-Luc Sede
- François Hancy
- Nicoles Piazza
- Jean-Marc Salvan
- Catherine Dhuicq
- Charles Bakouche
- Daniel Bremond
- Erick Feynot
Rhône-Alpes (22 sièges) :
- Jean Paul Petrucci
- Jean-Louis Ménard
- Eric Deronzier
- Edouard Lameloise
- Jean-Marc Govers
- James Picot
- Jean-Christophe Auprêtre
- Jean-Eric Pidancet
- Roger Fanchino
- Martine Perrin- Raillard
- Olivier Bouilliez
- Benoit Liogier De Sereys
- Jacques Secondi Jacques
- Nicolas Brouchon
- Edith Gautier Labasse
- Hervé Cohade
- Louis Lagabbe
- Etienne Arnoux
- Jean Amblard
- Christophe Morel Journel
- Amadou Traoré
- Jean Vernay

*Si les prénoms des personnes tirées au sort dans la vidéo ne sont pas les même que ceux apparaissant dans la liste officiel, cela veut dire que ces personnes ont soit refusé le rôle de représentant, soit qu’ils n’ont pas répondu à nos appels et à nos mails.

Le Parlement Citoyen, comment ça marche ?

Le Parlement Citoyen constitue l’instance parlementaire du mouvement. Les 200 membres composant cet organe ont été tirés au sort le 29 avril parmi l’ensemble des adhérents ayant adhéré entre le 1er mai 2014 et le 28 avril 2015 minuit.

Une fois le Parlement mis en place, les membres de ce dernier vont être conviés à une première séance du Parlement dans les prochains mois et se réuniront par la suite tous les 6 mois. Par ailleurs, une plate-forme web sera mise en place pour faciliter l’échange et l’interactivité entre les représentants, en vue des votes et du contrôle des décisions prises en comité directeur et en comité des régions.

 Parlement Citoyen FINAL

Exemple : Rhône-Alpes représente 11% des adhérents totaux. Or 11% de 200 représentants au parlement correspond à 23 sièges dédiés à cette région.

(Le tableau comprend les adhésions des membres de Nous Citoyens à jour du 1er mai a 2014 au 28 avril 2015 minuit).

Comment les représentants ont-ils été tirés au sort ?

Les 200 représentants du Parlement Citoyen ont été tirés au sort au prorata du nombre d’adhérents par régions. Le tirage au sort s’effectuera le 29 avril 2015, au sein des locaux du siège de Nous Citoyens, sous le contrôle d’un huissier de justice. Dans un souci de transparence, le tirage au sort sera filmé, et la vidéo sera retransmise sur notre chaîne You Tube.

Une fois le tirage au sort effectué, l’ensemble des personnes sélectionnées ont été contactées par téléphone, par les délégués régionaux, afin de rendre compte de leur souhait ou non d’accepter la mission de représentant au sein parlement :

  • Si la réponse est positive, une confirmation mail leur a été envoyée, suivi d’une confirmation par courrier postal à renvoyer au siège avant le 26 mai 2015, afin de certifier la participation de l’adhérent au Parlement.
  • Si la réponse est négative, le délégué régional contactera la personne suivante, dans l’ordre de la liste d’attente prévue lors du tirage au sort, pour lui proposer cette mission.

Comment les représentants ont-ils tirés au sort ?

  • Le tirage au sort est organisé au niveau national, au prorata du nombre d’adhérents par région
  • Le tirage au sort aura lieu tous les deux ans
  • La fonction de représentant à l’assemblée est incompatible avec celles de membre du comité directeur national et de membre du comité des régions.
  • Nous Citoyens a défini un nombre minimum de sièges par régions, pour une meilleure représentativité des régions ayant un faible nombre d’adhérents. Chaque région disposera d’au moins deux sièges.
  • Le parlement ne compte pas de seuil maximal, car la répartition des sièges selon la règle établie ne nuit pas à la représentativité homogène du parlement.